miércoles, 23 de abril de 2014

"El acuerdo sobre Ucrania no tiene sentido"

El análisis radial de James Petras
"El acuerdo sobre Ucrania no tiene sentido"

Radio CX36 centenario


Efraín Chury Iribarne: Le estamos dando la bienvenida en Radio Centenario a James Petras. Buen día, Petras, ¿cómo estás? James Petras: Excelente. Después de haber pasado un buen fin de semana que incluyó un asado de cordero por la Pascua, acompañados de amigos y vecinos, estamos con un día soleado de Primavera. Y prontos para comenzar este encuentro semanal.
EChI: Mucho me alegra Petras, comencemos.
Para empezar debo insistir con la situación en Ucrania. ¿Qué está pasando allí? ¿Cuál es el papel de la Unión Europea, la OTAN y los Estados Unidos en todo eso?
JP: Bien. Es una situación bastante clara y definitiva, que los países occidentales -principalmente Canadá, Estados Unidos y la Unión Europea- buscan demonizar a Rusia y facilitar la toma de toda la Ucrania a partir de las agresiones de los paramilitares vinculados con el gobierno títere en Kiev.
Sabemos que este fin de semana en Ginebra, firmaron un acuerdo con Rusia supuestamente como una forma de buscar un acuerdo que podría dar los derechos a los ciudadanos del Este de Ucrania, derechos lingüísticos y de mayor autonomía.
Pero en vez de eso, en momentos en que se esta formando el acuerdo, el gobierno fascista de Kiev manda un grupo de asesinos neofascista, que atacaron los pueblos del Este, matando al menos a tres personas. Esto hace que pueda surgir algún grupo de autodefensa apara aplastarlos.
Pero de todos modos, esto indica en primer lugar que los países occidentales no tienen ningún interés ni capacidad para controlar a los neofascistas, ya que les permitieron utilizar las rutas, las armas y los respaldos políticos, para tratar de desarmar y aplastar a los pueblos del Este.
En segundo lugar, la prensa burguesa -por ejemplo el New York Times hoy y la BBC todo el fin de semana- no comentaban sobre la agresión, simplemente hablaban de un conflicto, sin poner en contexto que el conflicto en el Este producto de un invasión de fuerzas armadas desde occidente, que están presentes en el gabinete. No son un grupo suelto de paramilitares, son partidarios de representantes que están en el gobierno.
En otras palabras, ya el acuerdo no tiene sentido. Porque las condiciones para firmar el acuerdo ya fueron violadas y sin pedir disculpas. Es decir, los países occidentales van a continuar violando los acuerdos, no tienen ninguna intención de respetar acuerdos.
Es más, cuando Rusia firma el acuerdo, ellos imponen condiciones que no son aceptables para los ucranianos del Este, incluso los ruso parlantes, que no tienen nada que ver con los golpistas de Kiev, no tienen ningún interés de desarmar a los neofascistas que vienen atacando y más aún, ya tienen el respaldo de las tropas que están presentes allá. Tienen en otras palabras, una mayoría, tienen presencia en el gobierno, tienen su propio gobierno, y están dispuestos a negociar un acuerdo que de todas las libertades que piden. Y Rusia no tiene derecho a desarmarlos o pedir que se desarmen frente a esta agresión. Yo creo que Rusia puede estar bien intencionada, pero ellos confiaban demasiado en firmar acuerdos con (Barack) Obama, (Francois) Hollande y los golpistas. Y no tienen ninguna razón para confiar en estos porque Obama tiene toda una historia de violar acuerdo en cualquier parte del mundo.
Los pueblos del oriente de Ucrania tienen todo el derecho a separarse y formar su propio país, formar su propio gobierno, convocar a sus propias elecciones y referéndum. Y Rusia no debe intervenir en eso con acuerdos de cúpulas, porque los acuerdos que Rusia firmó este fin de semana ya están violados y los países occidentales no tienen ninguna intención de rectificar ni auto criticar su conducta.
EChI: ¿Podríamos suponer que Rusia se siente débil por eso se sienta a negociar? ¿Cuál es la correlación de fuerzas?
JP: Obviamente las sanciones, las amenazas de nuevas sanciones, podrían influir en Rusia. Pero también la presencia de bases militares es un cerco contra Rusia,. Ucrania dentro de la OTAN es peor que sufrir algunas sanciones y algunas presiones desde Occidente. Porque uno, es una presión coyuntural y Rusia tiene posibilidades de romper eso, porque grandes empresas occidentales como las petroleras Shell y British Petroleum, o Siemens de Alemania; todas tienen enormes intereses en Rusia y no tienen ninguna razón para romper relaciones.
En segundo lugar, existe la posibilidad real y efectiva de efectuar grandes acuerdos en Asia, con China y otros países, para compensar cualquier pérdida en el Oeste. El único gobierno que esta empujando mayores sanciones es el menos afectado, que es Estados Unidos, porque tiene menos comercio, menos inversiones y menos dependencia del petróleo y del gas ruso. Por eso para ellos no cuesta nada perder eso.
Pero en todo caso, creo que Rusia si puede sentirlo, a partir de los oligarcas. Es decir, los mas afectados por las sanciones son los oligarcas y mejor que se vayan, que se bajen.
EChI: Si nos remitimos a los antecedentes recientes, la democracia o los gobiernos democráticamente electos están en peligro -lo pudimos ver en Libia, en Afganistán , Siria, etc. y hasta en Venezuela o Ucrania- ¿podría pasar en Rusia?
JP: Si, tienen una quinta columna que se llaman los liberales y la prensa occidental siempre está destacando su importancia Cualquier comentario, cualquier manifestación por minoritaria que sea, cualquier declaración de un experto o un autodenominado experto, que sirva para demonizar a (Vladimir) Putin. Es cierto que existe esta quinta columna también en Rusia, autodenominados demócratas liberales, pero no tienen capacidad electoral, no controlan el ejército, no tienen capacidad de movilizarse a nivel nacional.Están debilitados electoralmente, divididos entre sí. Yo no creo que estén en este momento, en situación de lanzarse. Pero la política occidental es apretar a partir de golpes de Estado como en Ucrania: con ejercicios militares en todas las regiones fronterizas -Polonia, Letonia, hacia el sur- ..Es una política de desgastar Rusia y fortalecer la quinta columna rusa, a los demócratas liberales, creando condiciones más favorables para que ellos puedan avanzar en una coyuntura más adelante. En la actualidad, Putin es mucho mas fuerte.Las encuestas muestran un gran salto en su popularidad frente a la agresión occidental y la quinta columna está bastante decaída en este momento porque si se ponen en contra, aparecen como lo que son, como traidores de su país y simples agentes de occidente.
En este sentido, esta confrontación con Occidente ha fortalecido el sentido patriótico y anti agresor de Rusia.
EChI: ¿Qué te ha parecido la convocatoria a elecciones en Siria para junio?
JP: Bueno, ahí hay dos cosas a considerar.
El mismo día, este domingo, cuando el gobierno de Bashar Al Assad anunció elecciones presidenciales para el 3 de junio, los terroristas pro occidentales respaldados por los Estados Unidos pusieron una bomba y mataron a cinco personas frente al Parlamento sirio. Dos tipos de respuestas completamente divergentes: uno, la iniciativa democrática del Presidente de Siria y dos, las bombas terroristas por parte de la oposición.
Y uno debe anotar una cosa que la prensa occidental trata de esconder: Cuando el Papa desde El Vaticano pide paz y el fin de la violencia, está dirigido contra la oposición; la prensa occidental trata de decir que está contra la “violencia de todos”, pero “todos” no incluye a los que están defendiendo el derecho a la libre creencia incluso protegiendo a los cristianos de los terroristas islámicos que están invadiendo el país. En este sentido, el mensaje del Papa está directamente atacando a las fuerzas apoyadas por la OTAN.
Lo mismo pasa con otra figura religiosa, como el patriarca de la Iglesia Cristiana Ortodoxa, que ha condenado a la oposición tanto por la violación de los derechos religiosos y la violación de todos los lugares sagrados. Incluso hay sectores musulmanes, no solamente los chiíes, sino los suníes que supuestamente están en contra de Bashar Al Assad, han atacado a los terroristas porque no respetan nada de los lugares religiosos
Entonces, el día de Pascua coincidió con la denuncia casi unánime de las grandes religiones en el mundo occidental, menos los rabinos judíos en Israel que siguen apoyando a los terroristas islámicos como aliados de Israel. Pero más allá de eso, debemos decir que todas las autoridades morales han tomado partido en favor de las elecciones de junio y contra el terrorismo de quienes tiran bombas en la ciudad frente al Parlamento.
EChI: Bien, Petras, como siempre el último tramo es para que abordes los temas de tu interés.
JP: Bueno, quiero verter dos cosas más que nada, porque ya tocamos temas que tenia algunos apuntes.
El primer tema tiene que ver con la hipocresía occidental. Tres periodistas secuestrados por los terroristas en Siria, vuelven a casa en Francia. Fueron encarcelados y torturados por los terroristas apoyados por el gobierno francés. Y este hipócrita de Hollande fue a abrazar y apoyar a los periodistas. Es decir, por una parte apoya, financia y arma a los terroristas que secuestraron a los periodistas y cuando vuelven los secuestrados él va a recibirlos y saludarlos. Esto indica la hipocresía que domina la política occidental, por un lado están fomentando el terrorismo y por otro lado, supuestamente, están apoyando a los liberados.
El segundo punto que quiero exponer, es sobre la muerte de Gabriel García Márquez. En muchos reportajes, testimonios, hablan de la gran figura literaria, de la gran persona, de sus amistades incluso con Fidel Castro; pero no hablan del Gabriel García Márquez como político, como luchador, como partidario activo por los derechos humanos. Yo trabajé diez años con Gabriel García Márquez, entre 1973 y 1982, nos conocimos porque trabajamos casi mano a mano en el Tribunal (Bertrand) Russell contra la represión en América Latina.
Gabriel García Márquez era muy activo en las deliberaciones, lo recuerdo junto a Julio Cortázar pasando la noche entera preparando un Manifiesto en Defensa de los procesos revolucionarios en América Latina, fomentando un llamado a los intelectuales. Recuerdo las conversaciones con Gabo sobre como podíamos promover el Tribunal para recibir más publicidad, y García Márquez propuso invitar al ex agente de la CIA, Philip Agee, a una Sesión. Y le pagó el pasaje, Philip Agee estaba en Inglaterra y nosotros en Bruselas, Gabo lo llamó y en la misma tarde Agee llegó y dio su testimonio a Aula llena.
Es decir, Gabriel García Márquez tenia una imaginación política de cómo levantar la atención del público frente a lo que estaba pasando en el mundo, porque la violación de los derechos humanos no era producto simplemente de los dictadores en América Latina porque atrás de ellos estaba la actividad de la CIA.
Gabriel García Márquez era profundamente antiimperialista y eso no aparece en las memorias.
La hipocresía de los gobernadores en América Latina principalmente en Colombia, donde Gabriel García Márquez me contaba las amenazas que recibía del terrorismo. Incluso en una sesión del Tribunal , Gabriel García Márquez invitó a representantes de la comunidad indígena a dar su testimonio sobre cómo los grandes ganaderos colombianos, respaldados por el gobierno, no pensaban que matar indígenas era un crimen; para ellos era como matar a un lobo, una amenaza a la ganadería. Fue muy chocante oír cuando un indígena contó como un campesino entró a la comunidad a los balazos y cuando lo pararon dijo que su patrón le aseguraba que no era un crimen matar indígenas.
Este tipo de intervención de Gabriel García Márquez, muestra varias cosas. Primero, un profundo compromiso con el pueblo colombiano y no con los gobernadores que amenazaban con matarlo por esos testimonios.
Segundo, era un político de gran imaginación, capaz de promover actividades que llamaran la atención de los medios, incluso los medios burgueses.
Y tercero, Gabriel García Márquez, a pesar de ser un Premio Nobel, siempre mantuvo vínculos con las luchas populares, en todas las dimensiones no solamente humanitarias, sino activamente político contra las oligarquías en América Latina y contra la política imperialista.
Hasta ahora, los documentales que se vieron ahora no muestran estas dimensiones. Yo se que por lo menos por diez años García Márquez trabajó de forma muy consciente en el Tribunal Russell, después en la Organización por los Derechos de los Pueblos y en la fundación de Argelia en 1976.
EChI: Muy bien Petras, muchas gracias por esta aclaración.
Nos reencontramos el lunes.
JP: Así es, un abrazo.
Transcribimos el análisis de James Petras que Usted puede volver a escuchar aquí:
http://www.ivoox.com/james-petras-21-abril-audios-mp3_rf_3042330_1.html

martes, 22 de abril de 2014

En allanamientos realizados en Caracas (VIDEO) Detenidos nueve ciudadanos involucrados en hechos violentos en Chacao

Credito: YVKE Mundial              VIDEO

Credito: Correo del Orinoco

22-04-14.-El ministro del Poder Poder Popular para Relaciones Interiores, Justicia y Paz, Miguel Rodríguez Torres, informó que en la madrugada de este martes se realizaron 10 allanamientos en viviendas de ciudadanos involucrados en los actos de violencia realizado en el país, lo que dio lugar a nueve detenciones.

Acotó que tres de los allanamientos se realizaron en el municipio Chacao y en otras zonas, ya que “no todos los implicados residen en Chacao”. El ministro aseguró que este resultado positivo se debió a los trabajos de inteligencia realizados por los cuerpos de seguridad, lo cual permitió la plena identificación de estos elementos.

Indicó que en las próximas horas se realizarán 15 nuevos allanamientos, en varios municipios de la capital, para acabar con los actos terroristas en Chacao.

“Tenemos órdenes para realizar 15 allanamientos más, no solo para Chacao sino para otros municipios, los involucrados en estos actos tendrán que ir a pagar ante la Ley por sus hechos, por violar el derecho al libre tránsito de los demás ciudadanos y por atentar, en muchos casos, contra la vida de las personas”, aseveró.

informó que durante el procedimiento se logró también la incautación de cantidades de droga cripy, la cual es usada para “exaltar los ánimos”una pistola 9 mm, cargadores y explosivos de diferentes naturaleza.

Finalmente, informó que durante los allanamientos se logró la detención de un sujeto apodado “El Chino”, quien es señalado, según las investigaciones, como la persona encargada de cancelarle cinco mil bolívares semanales a los guarimberos para mantenerse activos en los actos violentos en el municipio Chacao.
 
 
22-4 - 14.- The Minister of Power Popular Power for Interior , Justice and Peace , Miguel Rodriguez Torres, reported that in the early hours of Tuesday 10 raids were conducted in homes of citizens involved in acts of violence carried out in the country, which resulted in nine arrests.
He added that three of the raids were conducted in the Chacao municipality and other areas , because " not all reside in Chacao involved ." The minister said that this positive result was due to intelligence work carried out by the security forces , which allowed full identification of these elements.
He said that in the coming hours 15 new raids will be carried out in several municipalities of the capital , to eliminate the terrorist acts in Chacao.
" We have orders for over 15 raids , not only to others but to Chacao municipalities involved in these events will go to pay before the law for their actions , for violating the right to free movement of other citizens and threatening , in many cases, the lives of people, " he said.
reported that during the procedure was also achieved seizure cripy amounts of drug, which is used to " be inflammatory " a 9 mm pistol , Chargers and explosives of different nature.
Finally , reported that during the raids arrested a dubbed subject " El Chino" , who is noted, according to research, as the person responsible for voiding five thousand weekly bolivars to guarimberos to be active in the violence in was achieved Chacao municipality .

Vielma Mora: Fue detenido norteamericano en Táchira con armas largas y cortas

VIDEO 

El gobernador del estado Táchira, José Gregorio Vielma Mora inspecciona el moderno armamento confiscado al detenido.

El gobernador del estado Táchira, José Gregorio Vielma Mora inspecciona el moderno armamento confiscado al detenido.


22-04-14.-En horas de la tarde de este martes el gobernador del estado Táchira, José Gregorio Vielma Mora anunció la detención de un ciudadano norteamericano natural de Florida, de nombre Jhon Michael Leiner de 32 años de edad, quien estaba residenciado desde hace dos meses en la ciudad de San Cristóbal, específicamente en la urbanización Pirineos, sector Quinimarí, y a quien le fueron incautadas armas largas y cortas, así como municiones, sin poseer porte de arma en Venezuela.

Desde la sede del Comando Regional Número 1 (Core 1) el mandatario regional especificó que en su residencia se le incautó al ciudadano: un rifle Caribe 22, con sus miras telescópicas; un fusil calibre 22 modelo MP15-22; un fúsil marca GSG calibre 22 modelo 522 con supresor de sonido; una pistola calibre 22 y una pistola calibre punto 40. De igual manera se le incautaron municiones punto 40 y punto 22 para fusil y pistola, lo cual está a la orden del Cuerpo de Investigaciones Científicas, Penales y Criminalísticas, junto con ocho tipo de uniformes camuflados.

En el hecho estaría involucrada la ciudadana Vivian Virginia Arreaza Saldoval, quien también está detenida. Jhon Michael Leiner fue capturado después de herir a una persona con una munición punto 40 en su pecho, la cual está en proceso de recuperación en un hospital del estado Táchira.

Presumen que éste sujeto que ingresó al país con sus pasaportes, haya estado vinculado con las guarimbas en la capital tachirense, aunque la afirmación forma parte de las investigaciones iniciadas. “Era paladín de la justicia mundial. Llamaremos a la Interpol para ver si está siendo solicitado”.

Quema de autobús. Sobre la detención de dos ciudadanos por la quema sede un autobús, Vielma Mora precisó que fueron dos estudiantes tachirenses, estudiantes de la Universidad de Los Andes (ULA) Mérida de 22 y 23 años de edad, siendo imputados por el delito contra la propiedad privada. Aclaró que no fueron golpeados, maltratados ni hostigados para declarar. Están investigando el modus operandi de quienes intentaron quemar dos busetas éste martes.

Insistió que este tipo de acciones no son propias de manifestaciones pacíficas, sino del delito de terrorismo, al tiempo que acotó que serán frontales del delito venga de donde venga.

Contrabando. Para atacar el contrabando, Vielma Mora anunció que a partir de éste martes iniciará un despliegue de efectivos de la Policía Nacional Bolivariana –PNB-, del Cicpc y de la Policía del Táchira, en el marco de un plan electrónico y sistemático creado con directores de Sada, Mercal, El Jefe del Core 1, y de la Redi.

The governor of Tachira , José Gregorio Vielma Mora inspects modern weaponry confiscated from the arrested .22-4 - 14.- On the afternoon of Tuesday the governor of Tachira , José Gregorio Vielma Mora announced the arrest of a natural U.S. citizen of Florida, John Michael Leiner name 32-year- old, who was impeached for two months in the city of San Cristobal , specifically urbanization Pyrenees Quinimarí sector, who were seized her long and short weapons and ammunition, without having possession of weapon in Venezuela .
From the headquarters of Regional Command Issue 1 ( Core 1 ) regional president specified that his residence was seized Citizen : A Caribbean 22 rifle, with telescopic sights ; 22 caliber rifle model MP15 -22 ; GSG brand rifle model 522 22 gauge with sound suppressor ; 22 caliber pistol and point 40 caliber pistol . Similarly ammunition was seized about 40 and about 22 for rifle and pistol , which is the order of the Body of Scientific, Penal and Criminal Investigations , along with eight kinds of uniforms camouflaged.
In fact would be involved citizen Vivian Virginia Arreaza Saldoval , who is also halted. Jhon Michael Leiner was arrested after wounding a person with a 40 point ammunition in his chest , which is recovering in a hospital of Tachira .
They hypothesize that this subject has entered the country with their passports , have been linked with the tachirense guarimbas capital, although the statement is part of the research undertaken. "He was a champion of global justice . Interpol will call to see if you are being asked . "
Burning bus. On the arrest of two people from the burning headquarters a bus, Vielma Mora said there were two tachirenses students, students from the Universidad de Los Andes ( ULA) Merida 22 and 23 years old, was charged with the crime against private property . He clarified that they were not beaten , abused or harassed to declare . They are investigating the modus operandi of those who attempted to burn two vans this Tuesday .
He insisted that such actions are not typical of peaceful demonstrations, but the crime of terrorism , he said that while the offense will be front wherever it comes .
Contraband . To tackle smuggling, Vielma Mora announced that starting this Tuesday will begin a deployment of troops -PNB- Bolivarian National Police and Police Cicpc Tachira within an electronic and systematic plan created with directors Sada, Mercal , the Head of Core 1 , and Redi .


Presidente Maduro ofrecerá detalles este martes sobre nueva ofensiva económica

Credito: Correo del Orinoco

22 de abril de 2014.- El presidente de la República, Nicolás Maduro, informó que este martes, a las 6:00 de la tarde dará detalles sobre la nueva ofensiva económica en su programa "En Contacto con Maduro".

"Pendientes, hoy estaré con el programa de todos los martes "En Contacto con Maduro" a partir de las seis de la tarde", escribió el jefe de Estado, en su usuario en Twitter @NicolasMaduro.

"Explicaré los pasos de la ofensiva económica, para que todos se unan a esta batalla por la prosperidad de la patria", agregó en otro mensaje.

La nueva ofensiva económica, propuesta del mandatario venezolano, funcionará atendiendo tres propósitos fundamentales: producción, abastecimiento y precios justos.

El desarrollo de esta nueva etapa de la economía nacional se apoyará en mecanismos creados a inicios de este año, como la Ley de Precios Justos, que establece -entre otros puntos- ganancias de 30% de los comerciantes del país; y la Superintendencia Nacional de Precios Justos que ejecuta lo establecido en la ley.

En noviembre de 2013 el Ejecutivo Nacional lanzó la primer ofensiva económica para combatir los delitos de sobreprecio, especulación, usura y acaparamiento.

Las fiscalizaciones se iniciaron durante el último trimestre de 2013, en las que detectaron irregularidades en la importación, distribución y comercialización de productos fundamentales para el venezolano, con precios que sobrepasaban hasta 2.000% del valor real.

sábado, 19 de abril de 2014

Un message a été envoyé Strict avec un ami personnel , après une semaine de lettres inutiles:

Un message a été envoyé Strict avec un ami personnel , après une semaine de lettres inutiles :
« Dites-lui , s'il est vrai journaliste , il saura quoi faire .
De neuf heures et demie , la recrue journaliste attendait patiemment assis sur un canapé dans le hall de l'Hôtel Marc. La voix sur le téléphone dans la chambre lui avait dit : " Il est parti tôt . Vous savez qui maintient le divertissement dans le divertissement " . Mais quelque chose lui disait qu'il était là , dans sa chambre , à lire tranquillement les journaux colombiens , un homme avec des moustaches juste atteindre charro mexicain .

A la mi- onze vétéran prix Nobel passé quitté l'ascenseur et se dirigea vers la porte de l'hôtel sans regarder sur les côtés et le rythme rapide de ne pas vouloir être découvert . Il faisait chaud avec un sac de cachemire noir, et au-dessous , un chandail de sport qui a montré le col d'une chemise blanche avec des rayures noires . Un petit tour vieux foncé lentille montage caché leurs petits yeux de l'olive noire . La robe et les lunettes inattendu généré un contraste parfait avec la célèbre tête de boucles bruyère et moustaches de lait . Au bord de la porte arrêtée. Enfin , après tout : il y avait García Márquez . C'était le premier jour d'un automne lumineux et dans les rues de New York qu'il avait froid à l'os . Rookie journaliste a dit :

Monsieur García Márquez . Enchanté de faire votre connaissance. Je suis à la recherche pour une entrevue .

- Ce que je veux faire une interview ? En Amérique latine, il est un grossissement vicieux de l'entrevue . Ils croient que tout journalisme est réduite à l'entrevue . Ils ne comprennent pas que l'entrevue n'a de sens que lorsque la personne interrogée a quelque chose à dire . Et je n'ai rien à dire . Mieux vaut ne pas perdre votre temps à chercher pour moi », a déclaré la vue de l'immense limousine argent en le portant dans la Big Apple .

Le contrôle de votre état ​​de nerfs , la recrue journaliste a osé répondre :

Vous savez ce que la mission de l' intervieweur .

- Je n'ai jamais écrit une interview de ma vie . Vous pouvez rechercher tout ce que j'ai écrit et , si vous trouvez un de mon entrevue , apportez-le moi que j'achète . Lorsque je travaillais en tant que journaliste allait lieux , en regardant ses gens très bien , j'ai pris quelques notes dans un cahier et écrire tout en arrière, de recréer la situation de la mémoire . Nous avons pour l'inviter à des ateliers de l'école de journalisme pour apprendre certaines choses sur le travail .

Mais les éditeurs ...

- Les éditeurs ont dit élever son index vers le ciel les envoyer en enfer .

- C'est quoi ce bordel ? Comment ?

- Eh bien là, putain . Vous n'avez pas à faire ce qu'ils veulent éditeurs . - Il regarda alors son poignet García Márquez et s'est rendu compte qu'il avait oublié sa montre dans la salle . Regardez , il est tard . J'ai un rendez-vous à onze heures trente et j'ai oublié ma montre des ennuis. Connaissez-vous la signification du mot occupé? Je suis une personne occupée et que j'aime le moins , c'est que j'ai mis dans une position de dire non . Je déteste ça me forcer à dire non .

Tout cela dit sentencieusement , comme il a pris le journaliste cub par le bras et se dirigea vers la limousine .

Mais vous n'avez choses à dire . La semaine dernière, il a rencontré le président Clinton . Et le problème de la désertification de la Colombie dans le cas de la drogue ...

- Ma montre ... Je vais être en retard . Faisons quelque chose , attendez-moi ici à l'hôtel . Lorsque vous revenez , parler quinze minutes. Je ne sais pas pourquoi vous ne comprenez pas que l'on est une personne occupée entendre hit recrue journaliste , alors que le visage de García Márquez a disparu derrière la vitre sombre de la limousine . Avant de commencer, le pilote ( le même homme avec la moustache charro mexicain avait fait deux heures avant d'arriver à la chambre jour quotidiennement 1451 ) de la voiture avec un message : " Le maître débute García Márquez lui dire de ne pas aller " .

LA JOIE DE Gabo

Rookie journaliste revient à la même canapé où il avait été depuis neuf heures et demie . Le hall de l' hôtel avait l'air comme le dos d'un marché du port , où les employés et les touristes passés d'une langue à l'autre dans leurs monologues qui se chevauchent: français vers l'anglais , l'espagnol vers l'arabe allemand à un dialecte de l'Inde . Après quatre heures , le concierge de l'hôtel , un argentin avec des compétences multilingues , osé exprimer leur solidarité recrue journaliste, « Ne vous inquiétez pas , être immortels patients sont fait attendre . "

Il était une heure quand la limousine a été arrêté de nouveau aux portes de l'hôtel . Presque en même temps sorti de l'un des Barcha Mercedes ascenseurs, la femme sage condition peut-être les personnages les plus célèbres de la vie de García Márquez . Il marchait avec le même désir de l'invisibilité de son mari , mais avec le rythme encore plus rapide . Dans un deuxième disparu avalé par une des portes de grandes roues de baleines blanches . Un instant plus tard García Márquez , chaussures à la montre-bracelet qu'il avait oublié dans sa chambre , et lui dit:

- Porter en difficulté deux heures en pensant que vous êtes ici en attente pour moi . J'ai dû rester plus longtemps sur le site où il était et maintenant je viens à déjeuner . Venez quatre heures et parler quinze minutes. A quinze minutes parce que j'ai de prendre l'avion à l'aéroport. Mais sachez que ce n'est pas la chose . Ce n'est pas du journalisme . L'entrevue est pas. La meilleure entrevue que j'ai jamais lu dans ma vie a été celui qui a essayé de faire Frank Sinatra Gay Talese . Vous voulez dire ?

- S'il vous plaît .

- Gay Talese Sinatra cité dans un hôtel de Las Vegas . Lorsque Talese arrivé , Sinatra ne pouvait pas penser à quelque chose de mieux que de tomber malade . Pendant une semaine, a été Gay Talese tente d'interviewer Sinatra Sinatra et pendant une semaine après la réunion réunion annulée . C'est entrevue Talese : l'histoire de la façon dont il ne pouvait pas l'interroger au cours de cette semaine . C'est la meilleure interview que j'ai lu . Connaissez-vous son nom ? " La grippe Sinatra " .

Maintenant est 3.55. Le journaliste recrue est assis sur le même canapé à la première . Avez-vous vérifié mille fois la liste des questions. Il a vérifié le fonctionnement de l'enregistreur . Sentir vraiment prête , si un peu physiquement et mentalement épuisés par les heures d'attente . García Márquez et son épouse ont fait irruption dans l'hôtel . Avant de monter dans l'ascenseur , Mercedes rappelle son mari: « Gabo , ne tardez pas , n'oubliez pas que nous attendons ci-dessus. " García Márquez prend un siège et regarde sa montre .

Eh bien, ce que nous allons parler ?

- Une seconde . Je vais passer sur l'enregistreur .

- Oh , non, non enregistreurs ! L'enregistreur est à blâmer pour la plupart des problèmes et des écarts de journalisme réelle. Si vous voulez prendre des notes . Mais s'il vous plaît , gardez l'enregistreur . Quelle est la première question .

- Deux années de ce siècle , comment voyez-vous la situation en Amérique latine ? La pauvreté , la drogue, la violence , la corruption ... nous resterons un morts rêves de la fin?

- Oui . Nous resterons un morts rêves finaux. Ainsi, il sera .

- Avez-vous dit vraiment?

- Que puis-je dire ? Pour répondre à cette question, il faut tant d'heures que le produit de la conversation serait assez pour remplir une encyclopédie en quatre volumes . Question suivante .

- Pour des études de journalisme ans a eu un intérêt central dans leur travail intellectuel . Pourquoi êtes-vous inquiet de journalisme ? Quel est le rôle qui lui est assigné dans le présent et dans l'avenir de l'Amérique latine ?

- Chaque jour, nous oublions sur l'éthique . Les écoles de journalisme enseignent tout ce qui a à voir avec le journalisme , moins le commerce . Le rapport , qui est le genre que j'aime, a dégénéré à l'entrevue . L'histoire est la reconstruction d'un événement comme cela s'est passé en détail . Et c'est de plus en plus rare dans le journalisme : il ya moins de rapports et journalistes en Amérique latine .

Mais les bonnes histoires sont publiées dans tous les pays d'Amérique latine , et en plus , il ya aussi des rapports excellents spécialistes .

Moi - Nommez un .

- Sans aller plus loin en Colombie sont l'allemand Castro Caicedo et Mauricio Vargas . Et voici Alma Guillermoprieto ...

Ah , mais tu me triche . Je est de nommer le bon , et ce n'est pas la règle, mais l'exception .

Mais le problème du journalisme n'est pas de la seule responsabilité des journalistes et des écoles , mais aussi une conception contemporaine des médias .

- Les journaux ont donné la priorité au matériel et matériel industriel, mais ont très peu investi dans la formation des journalistes . La qualité des nouvelles vous avez raté à cause de la concurrence , de la vitesse et de l'agrandissement de l'écope . Parfois, nous oublions que la meilleure des nouvelles est celle donnée en premier, mais il fait le mieux . Dans d'autres cas , en demandant au journaliste d'écrire une histoire, puis vient une publicité et reportage est réduit à une colonne . Ce que je crois, c'est que nous devrions revenir à l'ancienne façon de commerce . C'est ce que nous essayons de les faire entrer dans la tête d'aller à Cartagena journalistes . Nous suivons de nombreux journalistes pour parler aux jeunes de son expérience directe dans les médias . L'éthique et la profession sont les principaux ingrédients .

En lisant leurs histoires recueillies dans les Textes côtières surpris comment prend naturellement le métier de journaliste . L'examen parle beaucoup de ce qui étaient vos influences littéraires , mais peu ou rien de son influence journalistique .

«C'est très simple . Le rapport a été pour moi un genre littéraire . Je suis venu au journalisme vocation et les compétences d'écrivain. Ce que j'ai fait était d'appliquer les mêmes techniques à la littérature de journalisme . Il n'y a pas d'autre secret que cela. Prenez-vous des notes ?

«Je suis d'enregistrement ... Avec l'esprit , pas l'enregistreur , ne vous inquiétez pas .

García Márquez ne répond pas, mais en regardant sa montre , et la recrue journaliste est rapide pour passer à la question suivante.

- Cette année marque le cinquantième anniversaire de la publication de son premier récit , trente Cent ans de solitude , quinze Nobel . Avez-vous jamais cessé de penser un instant ce que cela signifie ? Dans ses dernières années à La Cueva de Barranquilla , jamais enregistrée étaient tous dans la paume de votre main soupçonné ?

- Je n'avais rien gravé sur la paume de ma main . Je savais et ce que je voulais faire , et je l'ai fait , contre toute attente . Je voulais raconter des histoires réelles ou fictives et toujours su . Je n'ai jamais fait un centime sans la machine à écrire . Ne jamais me laisser séduire par quelque chose qui n'était pas ce que je voulais faire : raconter des histoires dans le journalisme , la littérature et le cinéma . Qu'est-ce que la gloire, les ventes de livres et l'argent sont venus après que j'ai fait de nombreux rapports que personne ne lisait et écrivait des livres que personne ne acheté . J'ai été heureux, et le secret du bonheur m'a toujours fais juste ce que j'aime faire : raconter des histoires .

- Vous , qui est le médiateur entre Washington et La Havane , comment voyez- vous en ce moment des relations bilatérales ? Est-il possible de verrouiller un cessez-le avant 2000 , quelque chose comme une table rase ?

« Cela me semble une déclaration de alegrona .

- Quoi?

- Que je suis le médiateur entre Cuba et les États-Unis.

Mais vous avez eu plusieurs réunions avec le président Clinton et est également ami proche et personnel de Fidel Castro . Si je ne me trompe pas , il a été très actif dans l'obtention retour du canal de Panama des Etats-Unis . Et il ya quelques années est intervenu pour résoudre la crise des balseros cubains ...

«Je n'ai jamais été un médiateur . Ce mot est incorrect .

- Au moins, il a été un observateur ...

Observer , oui, mais pas un médiateur .

- En tant qu'observateur , pensez-vous qu'il est possible d'envisager la fin de l' embargo ?

Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est que c'est une loi injuste sans blocage. Il a près de quarante ans et ne les a pas tous servi . Le blocus américain sur Cuba est un grand échec . De longue date . Cuba veut abattre , mais aucun signe de l'autre côté . Depuis le jour où vous avez terminé le blocus , la situation des deux pays va couler instantanément . De cela, je suis sûr .

Ils disent qu'il ya deux sortes d'écrivains : ceux pour qui la littérature est une femme et ceux pour qui il est un amant . De quel côté vous situez-vous ?

- Qui dit cela?

- J'ai dit Carmen Balcells dit, son rédacteur en chef .

- Mauvais , Carmen Balcells n'est pas mon éditeur , mon agent est .

- Excusez-moi , son agent littéraire . Mais de quel côté serait situé ?

- Les meilleurs femmes sont toujours les grands amateurs . La littérature est ma femme , mon amant , ma tante , ma fille et ma grand-mère .

- Si je devais raconter une histoire d'amour en ce moment , ce serait quoi ?

- Je vous ai déjà dit .

- Amour aux temps du choléra , bien sûr . Mais si je devais dire à ce point ...

- Le même chef d'accusation . Seulement, cette fois , au lieu de raconter sa vie à soixante-dix ans pour raconter les années nonante .

- Chaque écrivain a une histoire qui a toujours voulu écrire et peut-être jamais écrire. Dans votre cas , quelle est l'histoire ?

Idées - moi se posent tout le temps . Mais ne prenez pas de notes , prendre des notes parce que si je les fais plus attention aux notes à l'histoire . Beaucoup d'idées sont , d'autres sont encore reelin . Ceux qui résistent à ce test , c'est que j'écris . L'histoire , quand c'est bon , elle s'impose .

- Et qu'est-ce que vous aimez en ce moment ?

- Même que quinze ou dix-huit ans : la chose la plus merveilleuse sur terre .

Vous n'avez plus de quinze ou dix-huit ans . Avez-vous changé l'heure de son idéal de l'amour ?

- Ne pensez pas qu'il y ait beaucoup de différence . Comme un de mes amis , qui est quatre-vingts ans , dit : le taux de mortalité infantile est très élevé , alors que les taux de longévité sont de plus en plus chaque jour . L'amour se déplace avec la même force à tout âge.

- C'est vrai . Etes-vous toujours dans l'amour ? Avez-vous tombé amoureux ?

Et si je vous disais qu'il appartient à ma vie privée . Ou êtes-vous un paparazzo ?

- J'ai attendu dans la même chaise dans le hall de cet hôtel huit heures et avec votre permission!

- Ne pas être un paparazzi ceux qui cherchent derrière la vie des gens pour ... ? García Márquez a continué , en ignorant le journaliste recrue , et démêler l'air avec ses doigts , comme si sa main nageait dans une piscine imaginaire .

- Non, je ne suis pas paparazzi . Je suis un étudiant et journaliste . Ce qui rend le moment juste avant de s'asseoir pour écrire ?

« J'ai fait une routine . Je me réveille à cinq heures du matin . Leo dans le lit entre cinq et sept ans. A sept heures, je me lève , je prends une douche et manger le petit déjeuner. Après m'avoir vu comme un employé de banque qui va au bureau , et je me mets à écrire . J'écris toujours habillé , jamais en pyjama . Je me sens , je passe en revue ce que j'ai fait hier, et je continue à écrire ce que je faisais . Parce qu'à la fin de la journée , avant et savait où aller . C'est une routine que je rencontre chaque jour , peu importe où vous êtes , il ne souffre pas des dread locks ou page blanche . Et il ya toujours beaucoup de travail .

- Alors, quel est votre plus gros problème lors de l'écriture ?

Le plus gros problème est de savoir quand vous mentez à vous-même. Parce que quand vous mentez à vous-même vous vous allongez pour le lecteur , et le mensonge est quelque chose que le lecteur ne pardonne jamais .

- Il a été découvert couché à lui-même?

- Tous les jours . Parfois, j'écris et je arrêter et de me dire , " Hmm , de cette façon n'est pas la gaine . Cela ne semble pas " . Puis-je aller en arrière et recommencer . Soyez prudent , parce que le mensonge à soi-même est la chose la plus dangereuse pour un écrivain .

- Vous vous demandez encore chaque matin dans le miroir qui et quelle est leur place dans le monde ?

- Je n'ai jamais demandé qui je suis , parce que je l'ai toujours su . Je suis le fils du télégraphiste Aracataca . Par ailleurs , d'où vient cela?

- Je l'ai lu dans une chronique de routines Fernando Quiroz comportant Gabriel García Márquez .

- Jamais de ma vie je n'ai fait face au miroir quelque chose de différent que ce qu'ils font d'autres personnes . Ce qui se passe est que Fernando a beaucoup d'imagination et bien sûr , le droit de l'utiliser .

- Entre histoire d'un marin naufragé et Nouvelles d'un enlèvement , il ya quarante ans d'absence . Comment jugez-vous l'écrivain vétéran Gabriel García Márquez recrue , journaliste heureux et sans-papiers qui a recueilli le témoignage des survivants ?

Je ne comprends pas.

- Pensez-vous que le journaliste qui a écrit cub histoire d'un Naufragé aurait écrite Nouvelles d'un enlèvement ?

Oui , mais il aurait fallu trois années de dévouement absolu , il m'a fallu Nouvelles d'un enlèvement . Histoire d'un Naufragé a été rédigée dans la même quatorzième jour qui a duré de l'épave . Interviewer le naufragé le matin et pendant la journée , il a écrit des articles et des éditoriaux . Il était une pression barbare . Dans Nouvelles d'un enlèvement a eu tout le temps dans le monde pour étudier et vérifier les données . Mon ami Antonio Caballero dit que le livre est une histoire à tous , sauf pour une chose : l'absence de fermeture de la pression qui définit le rapport en tant que genre . Si je devais écrire aujourd'hui l'histoire d'un marin naufragé , je viens d'écrire . Et je crois aussi que si le jeune homme qui a écrit qu'il avait du temps et de l'argent , vous pourriez avoir à écrire Nouvelles d'un enlèvement .

Mais un journaliste sans la renommée et le prestige du fait que vous appréciez aujourd'hui n'aurait pas accès au pouvoir de la même manière que vous avez fait .

- Pas vraiment . Les journalistes ont toujours eu le pouvoir d'arriver au pouvoir . Certes, il était plus facile avant aujourd'hui pour parler à un président . Bien sûr, beaucoup de présidents que vous avez à parler sont plus jeunes que moi. Cela me donne certainement un avantage pour les atteindre .

- Quelle est la ligne entre la littérature de journalisme ?

- La réalité est la limite . La littérature est , pour reprendre une expression de notre temps , la réalité virtuelle . Mais nous devons être crédibles dans les deux champs . La différence est que dans le journalisme ont également vrai pour les faits .

«Je me pose cette question , car il s'agit d'un texte qui apparaît dans son livre comme histoire comme chronique et d'autres .

- Qu'est-ce texte ?

- C'est ce qu'on appelle « conte d'horreur pour le réveillon » et raconte sa visite et sa famille dans une maison de Miguel Otero Silva , situé en Toscane . Le château a été habité par des fantômes . Si je me souviens bien , vous aviez qui avait dormi dans une chambre au rez-de- chaussée, mais le lendemain matin, il s'est réveillé avec sa femme au deuxième étage et dans le même lit où l'ancien propriétaire du château avait tué son amant . Cette histoire apparaît dans l'histoire étranges pèlerins comme la chronique dans Communiqués de presse : 1980-1984 .

- Ah , mais ce n'est pas du journalisme ! Sont communiqués de presse ... et pas seulement l'histoire , mais l'ensemble du livre est plein de fantômes . En outre , je vais t'avouer quelque chose , je compte tout s'est vraiment passé là-bas. Il est dommage qu'il ne soit pas là Miguel Otero Silva pour vérifier .

- Au fait , qu'est-ce que vous écrivez actuellement ?

- Je vous écris trois histoires courtes . Eh bien, pas si court : environ 200 pages chacun . Ce sont des histoires que je voulais écrire avant Nouvelles d'un enlèvement . Ils étaient dans la file d'attente , mais c'est seulement maintenant que j'ai été en mesure d'obtenir dans les tête . Mais ne vous inquiétez pas écrit ceci: ce n'est pas une première . Il a été publié dans le monde entier et dans toutes les langues .

- Que couvrent-elles?

- Ils sont des histoires d'amour entre les gens avec de grandes différences d'âge .

- Une jolie jeune femme avec un très vieil homme ?

- Une femme âgée avec un jeune homme .

- Pouvez-vous dire quelque chose de plus ?

Je ne peux pas parce que je me empavan .

- N'est-il pas vrai que l'une de ces histoires est l'histoire d'une femme qui chaque année va sur une île dans un cimetière pour visiter les restes de sa mère , et que ce Voyage trompe son mari avec un autre homme à chaque fois?

- Comment savez-vous ça!

- Vous vous lui avez dit à un auditoire d'étudiants à l'Université de Georgetown à Washington .

Ah , oui ... Mais ce que je dit qu'il n'a rien à voir avec le résultat final de l'histoire . En fait, j'ai dit quelque chose de différent que j'écris . C'est une technique que je dois prouver les histoires , me permettant de voir les réactions des gens , de savoir ce qu'ils pensent, comment ils se sentent un argument , si vous leur dites la hypnotisant .

- Donnez votre double, alors ?

Alvaro Mutis - , qui lit toujours avant tout le monde ce que j'écris , me dit parfois, quand il a pris la version finale d'un texte : " Ah , mais vous faites cela, vous bâtard ; ce n'était pas ce que tu m'as dit . "

- Il s'agit d'un film sur deux amants qui se rencontrent une fois par an sur une île , en secret , à l'amour. Les amants sont Jack Lemmon et Shirley MacLaine , le film s'appelle L'année suivante, dans le même temps .

- Les acteurs sont Alan Alda et Ellen Burstyn et aucune île . Vous voyez, je sais que le film . Mais ces jours, nous savons que l'originalité n'est pas important , mais la façon de raconter l'histoire . Antigone et Prométhée ... Chaque siècle réécrire les grands mythes de la Grèce antique , car ce sont des histoires immortelles .

- Je reviens à la première question de ce rapport : deux années de ce siècle , comment voyez-vous la situation en Amérique latine ?

- La seule chose qui m'intéresse, c'est que l'Amérique latine aller de l'avant et non vers l'arrière . Nous sommes à la recherche du bonheur . Mais s'il vous plaît ne pas mettre pas la théorie politique parce que, si personne ne croit en elle , et ces jours-ci on ne sait quoi et quoi ne pas faire . La seule certitude est que les Latino- Américains sont à la recherche d' une société heureuse .

- Une dernière question . Qu'est-ce que les écrivains , en dépit de toutes les débâcles , continuent de répondre le prestige et l'autorité que les politiciens et autres dirigeants de la société ont perdu ?

- Un bon écrivain , un bon artiste , parvient à perpétuer quand identifie pleinement avec certaine réalité , quand un personnage de son lieu et de temps ...

- «Je suis moi-même et ma situation », comme disait Ortega y Gasset ...

- C'est ce que vous dites , pas moi. Vous interprétez ce que je dis . Je n'ai pas cité cet exemple.

- Qui aurait citer ?

- Dante , Cervantes et Juan Rulfo . Je attendent à l'étage dans un moment García Márquez dit de regarder l'horloge pour la dernière fois .

- Une dernière question .

- Donne une question , vous avez dit « une autre question " , et c'est deux . Rappelez-vous, la partie la plus difficile de l'interview n'est pas de savoir par où commencer , mais où la finition .

- Comment vous voyez-vous maintenant ?

- Plus convivial et plus beau que jamais .

Il semblait une fin drôle, mais il y avait à la fois une solennelle . Les deux personnages se levèrent de leurs sièges et se serrèrent la main en signe d'adieu . Il était 16 heures et 40 : Quinze minutes, ils avaient établi triplé . Un peu confus , recrue journaliste est retourné à son siège pour mettre les choses en place pendant García Márquez secondes infinies sont restés debout , les mains dans les poches de son manteau en cachemire noir, comme s'il s'attendait à un ascenseur invisible . Ne regardent pas , mais ni hésitaient à se déplacer. Enfin , García Márquez revient à atteindre :

«Maintenant, je dois y aller.

- Nous allons voir .

Eh bien , pas aujourd'hui , non?

* Boris Muñoz est un journaliste et chercheur venezolano.Fuente : http://www.pagina12.com.ar/diario/ultimas/20-244329-2014-04-17.html